Le Koto

Publié le par Zhealy

Le Koto




Image Hosted by ImageShack.us



C'est un instrument japonais, peut-être aussi connu que le Shamisen ou le Taiko, deux autres instruments traditionnels.




En japonais 琴, c'est un isntrument long d'1,85 m environs, et qui a treize cordes, à l'origine en soie. Elles sont maintenant en nylon, plus résistant aux  forts pincements.


Il est fait en bois de Palauwnia, un bois exotique qui supporte bien l'humidité.



Cet instrument a été importé de Chine au 7ème siècle, c'est un cousin d'un instrument chinois appelé ghuzeng.


Au départ, il était joué dans les cours impériales, et  essentiellement par des hommes. Aujourd'hui, ce sont des femmes qui en jouent...ce depuis le 9ème siècle. Le Dit du Genji, appelé aussi Genji Monogatari -元治物語- fait plusieurs références au koto.


Il se joue en solo ou en petit groupes, et reste aujourd'hui encore le symbole d'une élite sociale. Les jeunes filles des classes aisées maîtrisent cet instrument et de plus en plus de filles de la classe moyenne l'étudient, souvent dans le club de leur école, puis de leur lycée. Cependant peu approfondissent son étude et sa maîtrise.




Jouer du koto n'est cependant pas très difficile. Je ne suis pas musicienne mais ai pratiqué cet instrument lorsque j'étais professeur au Japon. J'allais au club de l'école, car j'ai toujours trouvé le son de cet instrument, aussi appelé "Harpe Japonaise", puissant et languissant à la fois.



Le koto est facilement transportable, car bien que grand, il est très léger.



Image Hosted by ImageShack.us




Lorsque l'on le retire de sa pochette en soie, il faut le poser à plat sur le sol en tatamis, et mettre à bonne distance les chevalets, afin de déterminer la gamme. C'est peut-être ce qui prend le plus de temps, au départ.  Tout en pinçant les cordes, il faut placer les chevalets en "escalier". Ces chevalets sont en ivoire, en bois, et plus couramment  désormais, en plastique.



On peut les déplacer le long de chaque corde, même pendant une interprétation, pour modifier les accords.



Les cordes sont pincées de la main droite. On ne les pince pas entre deux doigts, mais en tirant la corde avec un vers soi. Pour cela, on utilise un "Tsumé", 爪, une sorte d'onglet que l'on met au bout de son pouce, son index et son majeur.



On peut aussi gratter plusieurs cordes à la fois, pour un son en trémolo. Cette technique s'appelle le "warren".



Avec la main gauche, de l'autre côté des chevalets, on appuie sur les cordes vers le bas, afin de hausser les notes d'un quart de ton, d'un demi ton, d'un ton ou d'un ton et demi. Autrement, en la posant à plat sur les cordes, elle permet de rendre le son mat. On peut aussi pincer les cordes pour rendre le son plus aïgu, entre autres.




Image Hosted by ImageShack.us
                                         Vue des chevalets


Les sons que l'on peut produire avec un koto sont nombreux, et permettent la variété de musiques -traditionnelles ou plus contemporaines, japonaises ou même à influence occidentale- propre à cet instrument.


Sur JAPON-PASSION, vous pouvez écouter une vidéo de Kazue Sawai, une des artistes les plus douées au Koto....relaxant, envoûtant....CLIC

Publié dans Passionnément

Commenter cet article

Audrey 08/10/2007 22:44

bonsoirc'est un joli instrument !

Lucie et les 02/10/2007 23:00

Merveilleux instrument de musique. Cela me rappelle mon voyage en Chine il y a quelques années.Comment vas-tu ma toute belle ? et que deviens-tu ?Nous on reprend doucement notre activité du blog après l'absence et les maldies de certains de nos amies et surtout nous avons beaucoup travaillé pour mettre en place des animations et des fêtes pour l'automne.Rendez-vous sur notre blog si tu veux savoirOn te fait de gros bisous ma petite Zhealyles cybermamys et Lucie

z'ours 18/09/2007 18:06

c'est sympa cet instrument ... bisounours z'ours

christian et renee :0027: 13/09/2007 23:58

HA quelle passion chère DEBORAH , hé oui c' est moi , un peu de paresse , mais beaucoup d' amitié , il ne faut jamais désespérer , cela doit être beau de jouer de cet instrument .Quand viens-tu à MARSEILLE ? j' attend avec impatience.Gros bisous des marseillais , mamiekéké et cricri d' amour , accompagné de .....DIMITRI notre nouveau collaborateur .P.S. Demain dans le blog , une surprise de CRICRI .

chrys 13/09/2007 21:47

Bisous de bonne soirée ! christel