DARUMA!!!!!!

Publié le par Zhealy

Daruma!


Cette drôle de bouille toute ronde, vous la verrez autours des temples bouddhistes, au Japon, tout le temps!


Il est de tradition de l'acheter à Nouvel An, dans ces mêmes temples. Normalement de couleur rouge, on en trouve aussi des jaunes, de plus en plus souvent.




Une multitude de daruma-san, la nuit du 31 décembre au 1er janvier,
sur le chemin du temple de Narita-san!



Mais qui est donc Daruma-San? Daruma-san est une représentation d'un religieux bouddhiste indien du nom de Bodai Daruma (Bodhidarhama), qui vécu au 6ème siècle. Ce dernier vint en Chine pour répandre le Bouddhisme, enseignant que ce dernier se fonde sur la vacuité, le rien, à l'empereur chinois Wo Di ( dynastie des Liang), et que lui même ne sais pas ce qu'il est....


Expulsé de la cours, il méditera pendant 7 ans.



Une autre légende l'annonce comme importateur du thé en Chine, voire même créateur du Thé en Chine: alors qu'il méditait, et pour ne pas s'endormir, il aurait coupé ses paupières, et, à l'endroit où elles seraient tombées des arbres à thé auraient poussé.

Il est aussi connu pour avoir formé les moines à l'exercice physique, bâtissant les fondement de la tradition shaolin!, et pour avoir réalisé une synthèse de l'enseignement bouddhique indien et du Taoisme. Si des historiens contestent sont rôle quant à la naissance du kung-fu dans le temple des moines shaoling, il est indéniable qu'il est le fondateur de la doctrine des moines shaolin! Pourquoi est-il arrivé au Japon? Je ne sais pas exactement, mais il fait peut-être partie de ce que les japonais ont repris du bouddhisme lors de son apparition au pays du Soleil Levant, pendant la période Asuka.

 Aujourd'hui, au Japon, Daruma-san est une figurine ronde, traditionnellement rouge,avec une moustache, comme je l'ai dit plus haut, aux yeux complètement blancs.

Des Daruma, Plein de Daruma!!!!



Il faut alors dessiner un oeil au feutre noir tout en faisant un voeu, mentalement. Parfois ce voeu est ensuite inscrit sur le Daruma-san. Si ce voeu se réalise, on dessine alors le second oeil.


Entre-temps, on met le daruma sur ou près du Butsudan, qui est l'autel de prière boudhiste domestique. Ce dernier est généralement placé en hauteur. De même, une fois que le voeu a été réalisé, il est coutume de brûler le Daruma à la fin de l'année où le voeu a été réalisé.


Ce rite se réalise dans le temple où a été acheté le Daruma-san!


De plus, on n'a chez soi qu'un seul Daruma-san entamé à la fois.

Publié dans Passionnément

Commenter cet article

Louis CHATEL alias Gros Louis 06/11/2008 20:50

il y a de la place chez OB maintenant... plus trop besoin d'héberger :0085:

Louis CHATEL alias Gros Louis 06/11/2008 20:44

il y a de la place chez OB maintenant... plus trop besoin d'héberger :0085:

michel 27/10/2008 16:17

Hello Zhealy. J'ai appris aujourd'hui. Je ne savais pas que Daruma était le nom de Bodhidarma. Je ne savais pas non plus que ce grand maître importateur du bouddhisme Chan en Chine avait été au Japon. J'ai visité il y a plusieurs années Shaolin, de mémoire je crois le temple du Cheval blanc, et surtout la forêt de stupa(s) à côté où reposent de saints moines. Sur une petite bibliothèque dans mon bureau, tout à côté de Kuan Yin (Kanon) et du Bouddha j'ai une statue de Bodhidarma, bol vide à la main, symbolisant la vacuité (le domaine de toutes les potentialités). Il a l'air aussi terrible que sur tes photos !

Zhealy 02/11/2008 18:39


Je l'ai appris dans les livres....au Japon, DARUMA n'a pas une image aussi solennelle qu'en Chine....