Le Passage de la Nuit ~ Haruki Murakami

Publié le par Zhealy

Le Passage de la Nuit

Haruki Murakami


SITE OFFICIEL


Le site officiel vaut le detour et represente bien l'UNIVERS MURAKAMI


Haruki Murakami est l'un des plus grands auteurs japonais contemporain.

Connu dans le monde entier, ses oeuvres sont traduites dans plus de 20 langues!

Plusieurs fois pressenti pour le Prix Nobel de Litterature, ce japonais ne en 1949 a Kyoto et  qui a grandi a Kobe ( il ecrira "Apres le tremblement de terre a la suite du seisme de Kobe de 1995) a eu le Prix Kafka en 2006 et le Yomiuri Prize dernierement.


Il a écrit, entre autres, "Norvegian Wood", "Après le Tremblement", "Au Sud de la Frontière, à l'Ouest du Soleil", "Kafka sur le rivage"...



J'ai lu son roman "Le Passage de la Nuit"



Roman, s'il en est un, mais roman qui ne possède pas vraiment d'intrigue, de retrounement de situation.


Point de grande aventure, dès le départ le ton est annoncé par la mise en situation de l'héroïne, qui attend que la nuit passe en lisant un livre dans un Denny's, un restaurant bon marché - appelé au Japon 'Family Restaurant'- ouvert 24h/24.

De ce point de départ, que faire sinon passer la nuit avec cette jeune fille prénommée Mari?


Le lecteur est aussi le narrateur, une caméra mobile, qui se déplace d'un endroit à l'autre, suivant principalement les traces de sa jeune protégée, et parfois celles d'autres personnages - un informaticien qui ne travaille que la nuit, une prostituée chinoise, la soeur de Mari, Eri!

Le lecteur-narrateur-caméra mobile, ce 'nous' qui décentre complètement le point de vue, par moments, suit Mari, que les hasards de la nuit qui transforme tout autour de soi font rencontrer un étudiant joueur de trombonne et qui fait des répétitions nocturnes, une patrone de Love Hotel, la prostituée chinoise.



Des liens invisibles lient tous ces personnages...ils sont attachants...plus qu'une enveloppe de chair, ils ont une histoire personnelle, ils ont leur souffrances cachées qui ressurgissent...doucement, sans violence, sans amertume.



Mais c'est la nuit, et après minuit les confidences se font plus facilement.



Et cette nuit, qui commence avec des personnages sans but et un peu paumés, se termine avec ces mêmes personnages transformés par le contact des uns avec les autres, parce qu'ils ont compris ce qu'ils ne comprennaient pas avant...parce qu'ils ont effleuré la Vérité de leur existence.


Eux ont compris....le lecteur-narrateur-caméra, lui, a vu ce que personne ne peut expliquer....



Un roman que j'ai tout simplement dévoré en 1h30 de temps, un roman calme, apaisant, agréable à lire, et qui vous apprend beaucoup sans vouloir en avoir l'air.

Commenter cet article

Louis CHATEL alias Gros Louis 24/02/2009 23:11

Bonne semaine :0085:

michel 14/02/2009 22:42

Fraicheur de l'instant à te lire Zhealy.

Sév 14/02/2009 20:29

Ah oué.