Les soeurs de Gion   祇園の姉妹

Publié le par Zhealy

Les soeurs de Gion  
祇園の姉妹
 de Kenji Mizoguchi,
1936 (1h34)




Synopsis:

Dans le quartier réservé de Gion, à Kyoto, deux soeurs, Geisha indépendantes, essaient de vivre librement leur relations avec les hommes.


Pour l'une, Umekichi, cela signifie être en accord avec la tradition japonaise et de l'art des Geisha: service et honneur envers l'homme qui est, ou fut, son protecteur et a payé sa dette de Geisha.


Son attrait est traditionnel, ses cheveux sont coiffés comme de tradition et elle porte kimono et yukata.




Pour l'autre, Omocha, ceci signifie se jouer d'eux et en tirer le meilleur profit pour s'en sortir: se faire offrir les plus beaux cadeaux et passer d'un protecteur à un autre plus riche encore. Omocha est une japonaise moderne, qui porte une perruque au lieu d'avoir les cheveux coiffés selon la tradition, et s'habille à l'occidentale tout le jour.


Lorsque le protecteur de Umekichi se retrouve ruiné et est pris en pitié par cette dernière, Omocha décide de prouver qu'une Geisha ne peut connaître les hommes que par intérêt, et que la générosité et l'humilité ne suffisent pas à faire vivre une femme libre.

La Geisha indépendante, en effet, est une femme libre, mais qui dépend d'un protecteur qui la fera vivre financièrement. Car à moins d'être une geisha de premier ordre, elle aura du mal à joindre les deux bouts tous les mois.

Ce film simple met en scène la vie dans Gion en 1936, avec ses milliers de Geisha, son activité commerciale et son dialecte si agréable à entendre!


Nous sommes loin du massacre culturel opéré par des romans tels que 'Geisha", d'Arthur Golden, où des films blockbuster américains, où l'actrice principale est chinoise, et où les scènes de danses ressemblent à du Kung-Fu.

Ici, pas de paillettes, mais une simplicité et un esthétisme apaisant.


J'y ai retrouvé beaucoup du Kyoto que je connais et que j'aime!

Le film est ressorti en mars 2008. La qualité est agréable, et l'histoire donne une morale sombre, mais appréciée. Le thème est un thème traditionnel du cinéma japonais de l'époque: le 'Gendai Geki'.



Il évoque les amours impossibles entre les Geisha ou les courtisanes, et leur protecteurs! Film féministe avant l'heure, hommage, aujourd'hui, à ces femmes exploitées par un système, si vous avez l'occasion de le voir en salle, ou de le louer en dvd ou depuis votre abonnement internet, je vous le conseille!

Commenter cet article