YUKIO MISHIMA ~三島。由紀夫

Publié le par Zhealy

Un des plus grands écrivains de l'après-guerre a été Yukio Mishima.





C'est grâce à lui que j'ai découvert le Japon...grâce à Neige de Printemps, son dernier opus...le premier volume de "La Mer de la Fertilité".




Yukio Mishima est né le 14 janvier 1925 et décédé le 25 novembre 1970, en se suicidant selon le rituel du seppuku propre à l'époque des Samouraï de l'ère de Edo.


Image Hosted by ImageShack.us

Une époque révolue, un Japon d'avant que Yukio Mishima regrette, lui, l'écrivain occidentalisé et pourtant fièrement nationaliste.



Un Japon que Yukio Mishima, homosexuel, idéalise: il a échappé à la conscrition en faisant croire qu'il avait la tuberculose, en 1944, et vivra avec le regret d'avoir manqué une mort héroïque.


Une mort violente, comme celle de nombre de ses personnages.




Une mort noble, le rattachant par sa grand-mère à la noblesse de l'ère Tokugawa...elle est issue d'une famille ancillaire lié aux samouraï de cette époque et a élevé le jeune Mishima avec des prétentions aristicratiques.




Mais Yukio Mishima connaît la gloire à 24 ans, en publiant "Confession d'un masque", le récit auto-biographique d'un adolscent en proie aux démons de l'homosexualité.



Puis, tout s'enchaîne.

1951, Les Amours Interdites
1954, Le Tumulte des Flots
1956, Le Pavillon d'Or
1960, Après le Banquet



et l'oeuvre qui a tant marqué mon adolescence et certainement influencé dans ma conception de la vie, de la mort: La  Mer de la Fertilité, qu'il a écrit de 1965 à 1970.



Marié, il a un amant transexuel avec lequel il joue dans une pièce de théâtre..Yukio Mishima répond aux critères  traditionnels du mariage, tout en vivant selon sa nature.



De renommée internationale, l'écrivain diplômé en droit allemand, de l'Université de Tokyo,  voyage beaucoup, et a été 3 fois pressenti pour le Prix Nobel de Littérature, prix que Yasunari Kawabata obtiendra à sa place. Le grand écrivain, sempai de Mishima, l'avait encouragé à publier ses textes au départ.



Enfin, le jour de la remise du dernier manuscrit à son éditeur, Yukio Mishima, engagé dans les Milices Nationales depuis 1967, organise un coup d'état, et se retire devant l'hostilité des soldats pour accomplir le suicide rituel du Seppuku.



Un coup d'état que beaucoup estiment fantoche, et qui n'aurait servi qu'à permettre à l'écrivain japonais de mettre fin à ses jours comme il l'avait toujours souhaité: de manière héroique.




L'oeuvre de Yukio Mishila est influencée par  l'OccidentEn effet, il vivait à l'occidentale, affectionnait les classiques européens dont Racine, portait des complets-veston et non des kimono.




Pourtant, l'écrivain se réclame de la tradition classique japonaise: ainsi ses 40 romans, ses pièces de théâtres, essais, la centaine d'oeuvre qu'il nous a laissé est ambigüe, aussi forte qu'il était chétif, pessime, apologie de la souffrance...



Commenter cet article